Lutte contre l’islam : Voici pourquoi le gouvernement cible le CCIF

    0
    26

    Habituellement, la question de l’islam en France a été au centre de la polémique, cette fois après le conflit Conflans-Sainte-Honorine, l’Organisation islamique antiterroriste française (CCIF) a été sélectionnée.

    C’est l’une des 51 organisations destinées à se dissoudre. Le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a déclaré lundi en Europe que l’Organisation Terroriste Anti-Islamique Française (CCIF) est comme la ville de Baraka, et est une «association d’ennemis de la République».

    Parce qu’on l’appelait les «Frères musulmans», il était considéré comme calomnieux, le collectif est donc désormais lié à la tragédie de Conflans-Sainte-Honorine par certains responsables ou militants, qui a tué un professeur.

    Quel rôle jouera le CCIF dans ce drame? Pour la députée Aurore Bergé, comme d’autres politiciens ou militants, «l’organisation a fourni un soutien juridique aux professeurs de lynchage». Allégations rejetées par le CCIF.

    Il a simplement expliqué qu’il avait été « attrapé » par le père de la famille. Il a posté une vidéo sur les réseaux sociaux dans laquelle il a qualifié l’enseignant de « voyou ».

    «Au stade où l’affaire s’est produite le 16 octobre, l’équipe du CCIF est au stade de la vérification des informations, car si c’est le cas, nous n’interviendrons pas dans les affaires liées à la liberté d’expression et il utilise Charlie Hebdo pour en parler. Nous discriminons Et l’enregistrement des musulmans passera à l’action. Le CCIF a écrit sur son site Internet: « Aucune action n’a encore été entreprise […] ».

    Après avoir annoncé la dissolution collective, Le Parisien a contacté son ancien directeur Marwan Muhammad, il a donc été dominé par la «surprise».

    « Il y a deux raisons possibles. Politique: les seuls votes dont dispose le gouvernement sont à droite. Par conséquent, le seul moyen de vaincre est d’exercer des droits d’expression extrêmes. Une autre raison est structurelle: l’Etat, la puissance publique, et il n’aime pas défendre L’Association des droits de l’homme, parce que cela met en évidence son impuissance », a déclaré Marwan Muhammad


    SOURCE: https://www.w24news.com

    QU’EN PENSEZ-VOUS?

    Partners:

    Journal D’Afrique (https://www.journaldafrique.com/)

    Ebene News (https://www.ebenenews.com/)

    Abonnez-vous à notre chaîne Youtube en cliquant ici

    Vidéo du jour: De la cocaïne retrouvée dans une école maternelle de Seine Saint Denis, deux enfants hospitalisés

    Laisser un commentaire, votre avis compte!

    [gs-fb-comments]

    Laisser un commentaire, votre avis compte!