World news – Les “premiers laissez-passer” pour les couples séparés par le Covid espérés “en fin de semaine”

0
17

CORONAVIRUS – Bientôt la fin d’une longue attente pour les couples séparés par le Covid? Invité de la matinale de France Inter, ce jeudi 17 septembre, le secrétaire d’État chargé des Affaires européennes, Clément Beaune, a dit espérer une avancée du dossier en fin de semaine, avec la délivrance des premiers “laissez-passer”. 

Si les couples binationaux mariés, pacsés ou ayant signé une convention de concubinage ont pu bénéficier des mesures de rapatriement familial vers la France pour se retrouver malgré les fermetures des frontières, pour les amoureux sans statut administratif, c’est une autre histoire. En effet, bon nombre d’entre eux se retrouvent séparés depuis des mois, notamment parce qu’ils n’entrent dans aucune case administrative. 

“Ce sont les couples séparés par le Covid, parce que les frontières hors Europe sont fermées et qui n’arrivent pas à se retrouver, parfois depuis des semaines et des mois. Je sais que ce sont des situations très douloureuses, très concrètes, on essaie de les traiter”, a assuré Clément Beaune, rappelant qu’une “procédure a été mise en place début août”. 

En effet, ces couples binationaux se sont organisés, notamment via les réseaux sociaux, afin de faire entendre leur voix, aboutissant ainsi à la création d’un collectif appelé “Love is not tourism”. Des représentants de ce mouvement ont été reçus à plusieurs reprises pendant l’été, notamment au ministère des Affaires étrangères. 

Sauf qu’il semblerait, de l’aveu même du secrétaire d’État, que les choses sont plus compliquées que prévu. Cette procédure “n’est pas satisfaisante”, a-t-il reconnu. “C’est ça qu’ils disent tous. Elle n’est pas satisfaisante parce qu’elle est trop lente, elle n’a pas permis de répondre à ces problèmes. Donc on a fait quelque chose de simple, il y avait plusieurs étages administratifs, c’était beaucoup trop compliqué, on a supprimé ça”, a-t-il relaté.

À la fin du mois d’août, “Love is not tourism” déplorait auprès du HuffPost LIFE que ce dispositif était “catastrophique et les couples sont très loin de se retrouver, alors qu’outre-Rhin ils sont déjà réunis”. Le mouvement regrettait à cette date qu’aucun laissez-passer n’ait été délivré, affirmant même que certains d’entre eux avaient été refusés sans aucune explication.

“J’espère, j’espère, qu’en fin de semaine, début de semaine prochaine, nous aurons les premiers laissez-passer”, a finalement indiqué Clément Beaune sans détailler pour autant en quoi ces laissez-passer avaient été simplifiés ni en quoi ils consistaient concrètement. 

 “J’en ai reparlé encore hier avec mon collègue Jean-Baptiste Lemoyne (secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, ndlr) qui suit ce sujet, et nous nous sommes engagés à accélérer cette procédure parce que ça a duré trop longtemps, je le sais, je le comprends, et nous faisons tout pour accélérer les délais”, a-t-il promis.

Il n’est pas dit pour autant que ces propos rassurent les couples concernés. Le 18 août, Jean-Baptiste Lemoyne, invité de BFMTV, avait dit espérer les premiers laissez-passer… pour la fin de la semaine. 

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube

Avec la newsletter quotidienne du HuffPost, recevez par email les infos les plus importantes et les meilleurs articles du jour.
En savoir plus

Source: https://www.huffingtonpost.fr/entry/couples-binationaux-separes-par-le-covid-19-les-premiers-laissez-passer-esperes-en-fin-de-semaine_fr_5f631bd6c5b6c6317d00208b

World news – Les “premiers laissez-passer” pour les couples séparés par le Covid espérés “en fin de semaine”

Laisser un commentaire, votre avis compte!