EbeneNews – FR – Covid-19: on se dirige vers «la fermeture totale des bars» à Paris

    0
    16

    «Rhôooooooooo!»

    Utilisez-vous un AdBlock?! 🙂

    Vous pouvez le désactiver uniquement pour ce site, car la publicité maintient la presse en vie

    pour enregistrer mes filtres et personnaliser mon flux

    Tous les jours, où que vous soyez, consultez la revue complète en ligne, dès le 6m

    Abonnez-vous à partir de 1â ?? ¬

    Je suis déjà abonné, connectez-vous

    Dans une rue de Paris le 3 octobre 2020
    AFP / Christophe ARCHAMBAULT

    Les dernières données de l’Agence Régionale de la Santé (ARS) publiées vendredi laissent peu d’espoir Jeudi, le ministre de la Santé Olivier Véran avait accordé un « sursis » aux cafétérias parisiens avant de mettre Paris et sa proche banlieue en « alerte maximale « , là où se trouvent déjà Aix-Marseille et la Guadeloupe

    Mais depuis, les indicateurs ne se sont pas améliorés Le taux d’incidence a encore dépassé la barre des 250% vendredi000 habitants de Paris – l’un des trois critères pour passer en zone d’alerte maximale – se situant à 264 contre 261 jeudi. le taux de lits en rééducation pour les patients atteints de Covid-19 s’élevait à 348% en Ile-de-France, au-dessus du seuil d’alerte maximum de 30%

    Quant au troisième critère, le taux d’incidence chez les personnes de plus de 65 ans, il a également dépassé le seuil critique de 100

    «Je ne vois aucune raison à cela. Les chiffres sont là, ils pèsent lourd», a commenté Aurélien Rousseau, directeur général de l’ARS d’Île-de-France, dimanche matin sur Twitter

    Dès lors, au sein de l’exécutif, on sait peu de choses sur l’intention de fermer les bars, déjà obligée depuis une semaine de baisser le rideau à 10 pm dans la capitale

    « Il n’est pas agi puisqu’il y a encore du travail, de la discussion », a indiqué dimanche la maire de Paris Anne Hidalgo dans le Grand Jury RTL / LCI / Le Figaro, tout en reconnaissant que la situation sanitaire était « très grave »

    Si l’aggravation venait à se confirmer, « nous n’aurions d’autre choix que de mettre Paris et la proche banlieue en alerte maximum et ce dès lundi », a prévenu Olivier Véran jeudi, avant de décider des conséquences:  » plus de fêtes de famille, plus de fêtes et la fermeture totale des bars « 

    « Bien sûr c’est difficile Nous sommes les Français, nous aimons boire, manger, vivre, sourire, s’embrasser Mais nous le faisons évidemment parce que la population le souhaite aussi », a commenté dimanche le ministre de l’Intérieur Géraald Darmanin sur LCI et Europe 1

    Selon un sondage Elabe pour BFMTV dimanche, 61% des Ile-de-France seraient favorables à la fermeture complète des bars à Paris et en proche banlieue

    Les restaurants espèrent encore échapper à ce sort après avoir proposé un contrôle sanitaire renforcé – collecte des coordonnées clients, paiement obligatoire à table et limitation des groupes de convives à huit – sur lequel le Haut Conseil de la Santé Publique doit se prononcer

    Le gouvernement laisse entendre qu’il suivra les conseils. S’il valide le protocole, les restaurants peuvent donc rester «tout ou partie» ouverts, même dans les zones «d’alerte maximale», et donc rouvrir à Aix-Marseille

    « Il n’est pas question de faire des différences de traitement car Paris et Marseille sont placés à partir de lundi dans la même zone » d’alerte, précise une source gouvernementale

    Concernant les bars, les élus parisiens ont indiqué qu’ils se plieraient à toute décision de fermeture, ce qui semble exclure un vent de fronde comme celui qui avait soufflé à Marseille la semaine dernière

    A terme, « on ne peut pas être dans un stop and go permanent », a cependant souligné Anne Hidalgo, qui mise sur des mesures sanitaires renforcées dans les établissements

    La maire de Paris a annoncé qu’elle ferait le point ce lundi à 11h30 avec le préfet de police, le préfet de la région Île-de-France et le recteur pour présenter des « mesures complémentaires »

    Si Paris est en première ligne, d’autres grandes villes, comme Lille, Lyon, Grenoble, Toulouse et Saint-Etienne, pourraient aussi bientôt passer en zone d’alerte rouge et être affectées par les fermetures de bars

    Pour le secteur, c’est un coup dur Selon la principale organisation patronale, l’Umih, environ 15% des 220000 entreprises du secteur – cafés, bars, hôtels, restaurants, brasseries, discothèques – pourraient faire faillite dans les mois à venir en France, et 220 à 250000 salariés se retrouvent au chômage

    Le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie a déclaré dimanche sur France 3 que l’Etat soutiendrait le secteur agroalimentaire en cas de fermeture de bars et restaurants, rappelant que le secteur vitivinicole, « profondément impacté lors de l’enfermement », avait reçu seul  » une aide exceptionnelle de 250 millions d’euros « 

    Coronavirus, Olivier Véran, Paris

    EbeneNews – FR – Covid-19: nous nous dirigeons vers « la fermeture totale des bars » à Paris



    SOURCE: https://www.w24news.com/news/ebenenews-fr-covid-19-on-se-dirige-vers-la-fermeture-totale-des-bars-paris/?remotepost=381168

    QU’EN PENSEZ-VOUS?

    Abonnez-vous à notre chaîne Youtube en cliquant ici

    Vidéo du jour: De la cocaïne retrouvée dans une école maternelle de Seine Saint Denis, deux enfants hospitalisés

    Laisser un commentaire, votre avis compte!

    [gs-fb-comments]