Ebenemagazine – Sanctions américaines: les Européens attendent-ils trop de Joe Biden?

0
8

Afin d’améliorer la fonctionnalité de notre site Web, d’augmenter la pertinence du contenu des informations et d’optimiser le ciblage de la publicité, nous collectons des informations techniques anonymes à votre sujet, en particulier avec les outils de nos partenaires. Le traitement des données personnelles se fait dans le Déclaration de protection des données décrite en détail Les technologies avec lesquelles nous faisons cela sont décrites en détail dans la politique de cookies et dans l’enregistrement automatique

En cliquant sur « Accepter et fermer », vous acceptez que vos données personnelles puissent être utilisées aux fins décrites ci-dessus

Vous pouvez modifier votre sélection et retirer votre consentement par d’autres moyens spécifiés dans la politique de confidentialité

Quelques jours avant le changement d’administration aux États-Unis, les autorités américaines ont de nouveau sanctionné les produits européens. Pour y remédier, les Européens semblent avoir de grandes attentes quant à l’arrivée de Joe Biden à la Maison Blanche. Sont-ils de bons éléments de réponse

Au vu de ces mesures de rétorsion, liées à l’impasse juridique entre Airbus et Boeing, qui dure depuis plus de 16 ans, l’exécutif européen juge « impatient » d’entamer des discussions avec le gouvernement Biden. Même hâte de la part de l’industrie vinicole française et les exportateurs de spiritueux, qui craignent une perte d’un milliard d’euros pour le secteur en 2021

Cet optimisme et même cet enthousiasme pour le changement d’administration doivent cependant être tempérés. «Personne ne sait ce qui arrivera après Trump», répète Olivier Piton, rédacteur en chef de Spoutnik, qui conseille l’avocat de droit public français, européen et américain dans la En attendant les annonces du gouvernement Biden dans les semaines à venir «Quiconque a spéculé sur Trump dans quatre ans a tout foiré! […] Surtout sur le plan économique Il n’y a aucune raison de changer cela », souligne-t-il

Une chose est certaine, cependant, comme le rappelle le fondateur et ancien directeur de l’ambassade de France dans l’influent unité stratégique de Washington: les Américains « ont toujours défendu leurs intérêts » Il n’y a aucune preuve que Biden retracera ce que les médias français appellent la « taxe Trump »

D’autant que l’affaire Airbus-Boeing pourrait bien durer « encore quinze ans », estime l’avocat. On est loin des attentes que la presse et les observateurs de la vie politique aux USA avaient quand Airbus a annoncé en juillet 2020 que Intérêt accru pour les remboursements aux gouvernements français et espagnol. Ces nouvelles taxes semblent prouver que l’annonce de l’avionneur ne représentait pas une amélioration du rapport de force outre-Atlantique

Pour rappel, l’impasse juridique a commencé en 2004 suite à une plainte de Boeing selon laquelle la société basée à Seattle estime que les subventions reçues par son concurrent lors du développement du gros A350 étaient injustes l’année du lancement de Boeing. Dethroné par Airbus pour la première fois de son histoire, une plainte a été déposée qui a abandonné sa position de numéro un mondial des ventes d’avions civils.Plusieurs années plus tôt, les deux géants avaient accepté de ne plus recevoir d’aide directe (ou indirecte) de leurs États respectifs. après que Boeing a remporté un contrat de 6 milliards de dollars grâce à l’intervention en Arabie saoudite Service secret américain

Face à ce constat, notre interlocuteur est agacé par l’excitation des médias et des dirigeants européens face à l’arrivée de Joe Biden à la Maison Blanche. Selon lui, Donald Trump n’est pas exactement un simple « bracket »

La pilule sera-t-elle plus facile à avaler pour les Européens en ce qui concerne les présidents démocrates, puisque les présidents républicains semblent moins chargés de paperasse diplomatique? « Ils ont pratiquement la même politique étrangère, certains l’acceptent, d’autres non », répond Olivier Piton

Si la période Trump est caractérisée dans les médias français par une détérioration des relations entre les États-Unis et l’Europe, on est encore loin des amendes record que l’administration Obama a infligées aux entreprises européennes

Maître Piton va plus loin et évoque l’affaire Snowden, cette dernière ayant révélé le programme d’espionnage mondial de la NSA (United States Security Agency), qui en prime n’hésitait pas à espionner directement les téléphones d’Angela Merkel et de François Hollande. Le scandale est devenu Mordu dans l’œuf par Barack Obama lors de la conférence de presse en Afghanistan

De son côté, l’UE a réagi à peine un an après le premier tour de sanctions américaines, qui est également timide, disant qu’elle ne veut pas escalader « C’est vraiment une position dominée, contre Olivier Piton, il n’y a pas d’autre mot » L’avocat rappelle que l’exécutif européen adopte la même position vis-à-vis de la Turquie «à qui on a confié la gestion des migrants», de la Chine et même de la Russie des pays avec lesquels l’Allemagne est particulièrement liée économiquement, historiquement ou énergiquement. États le premier partenaire commercial d’une Allemagne qui se concentre sur ses propres intérêts

« Pourquoi les Allemands devraient-ils lutter dans le cadre des relations commerciales avec les Américains? » souligne Olivier Piton Il se souvient comment il a passé le «non» de Berlin à la taxation parisienne du GAFAM ou même au refus germanique d’imposer des sanctions à la Turquie d’Erdogan Sans oublier l’accord de libre-échange récemment signé entre l’UE et la Chine, qui soutient sans réserve les intérêts industriels allemands

En bref, la position de Berlin va souvent de pair avec celle de la Commission européenne sous la direction de l’ex-ministre de la Défense d’Angela Merkel, Ursula von der Leyen

Alors que les députés attendent une éventuelle réaction européenne face aux sanctions économiques américaines en série, ils réclament la mise en place d’un fonds d’aide au secteur vitivinicole. En d’autres termes, les contribuables du vieux continent sont invités à se tourner vers la caisse

En cliquant sur «Publier», vous acceptez que les données personnelles de votre compte Facebook soient utilisées pour vous donner la possibilité de commenter le contenu publié sur notre site Web à partir de votre compte. Le traitement des données personnelles est Décrit en détail dans la déclaration de protection des données

Nous nous engageons à protéger vos informations personnelles et avons mis à jour notre politique de confidentialité pour nous conformer au règlement général sur la protection des données (RGPD), un nouveau règlement de l’UE entré en vigueur le 25 décembre est entré en vigueur Mai 2018

Veuillez consulter notre politique de confidentialité, elle contient des détails sur les types de données que nous collectons, comment nous les utilisons et vos droits à la confidentialité

Puisque vous avez déjà partagé vos informations personnelles avec nous lors de la création de votre compte personnel, veuillez cocher la case ci-dessous pour continuer à l’utiliser:

Si vous ne souhaitez pas que nous traitions davantage vos données, cliquez ici pour supprimer votre compte

Si vous avez des questions ou des préoccupations concernant notre politique de confidentialité, veuillez contacter privacy @ sputniknewscom

L’inscription et l’identification de l’utilisateur sur les sites Web de Sputnik via l’un de ses comptes de réseaux sociaux indiquent l’acceptation de ces règles

L’utilisateur accepte de parler en relation avec les autres panélistes, les lecteurs et les personnes citées dans les articles

L’administration se réserve le droit de supprimer les commentaires publiés dans des langues autres que le contenu principal de l’article

Les commentaires publiés par l’utilisateur peuvent être modifiés sur toutes les versions linguistiques de sputniknews-Sitecom

L’administration se réserve le droit de bloquer l’accès de l’utilisateur au site ou de supprimer son compte sans avertissement préalable si l’utilisateur enfreint les règles d’écriture des commentaires ou de reconnaissance des actions entreprises par l’utilisateur pour les signes d’un telle violation

L’utilisateur peut lancer la procédure de restauration de son compte / déblocage de l’accès en écrivant une lettre à l’adresse e-mail suivante: La lettre doit contenir: Moderatorde @ sputniknewscom

Si les modérateurs jugent possible de restaurer / déverrouiller le compte, cela

En cas de violations répétées des règles et de blocages répétés, l’accès utilisateur ne peut pas être rétabli. Dans ce cas, le blocage est permanent

Ebenemagazine – Sanctions américaines: les Européens attendent-ils trop de Joe Biden?

Ref.: https://fr.sputniknews.com/economie/202101141045071927-sanctions-americaines-europeens-attendent-biden/

QU’EN PENSEZ-VOUS?

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube en cliquant ici

Vidéo du jour: De la cocaïne retrouvée dans une école maternelle de Seine Saint Denis, deux enfants hospitalisés

Laisser un commentaire, votre avis compte!

[gs-fb-comments]