Ebene Magazine – Zach Parise trouve le rôle avec Wild diminué

0
15

La saison dernière encore, Zach Parise était le meilleur buteur du Wild et un match en avantage numérique de l’équipe.

Cette année, la production de Parise a chuté, ses minutes ont diminué et il était en bonne santé pour la première fois de sa carrière Wild.

Mais à son retour d’un passage sur la liste COVID de la LNH, l’ailier vétéran de 36 ans travaille pour gagner plus d’opportunités avec le Wild.

« Cela a été frustrant », a déclaré Parise. «C’est assez unique où mon rôle a définitivement changé ici, ne pas être sur le jeu de puissance et ne pas jouer autant. C’est un peu un ajustement. C’est vraiment difficile.

«À ce stade, vous essayez simplement de tirer le meilleur parti de ce que vous obtenez et lorsque vous êtes appelé à y aller, essayez d’avoir un impact de toutes les manières possibles.

Parise était de retour dans l’alignement du Wild mercredi au Xcel Energy Center lorsque l’équipe a terminé sa série de saison régulière avec l’Avalanche après avoir raté les sept matchs précédents.

Le 24 mars, Parise a adhéré aux protocoles COVID de la LNH et a été retirée samedi dernier, se remettant sur la glace pendant la fin de semaine alors que l’équipe était sur la route.

« Je ne suis pas convaincu que je l’avais, pour être honnête », a déclaré Parise. « Je n’ai rien ressenti pendant tout le temps que j’étais sorti. »

Avant que sa saison ne s’arrête, Parise semblait prendre un virage avec son jeu, mais il cherchait toujours son premier but depuis le 24 février.

Dans l’ensemble, il n’en avait que trois lorsqu’il est entré dans les protocoles pour accompagner neuf passes décisives. Son temps de glace moyen en 29 matchs était de 15 minutes et 35 secondes – bien en dessous de sa moyenne en carrière de 18:23 et même de la moyenne de 17:12 qu’il avait en moyenne en 2019-2020 quand il a rythmé le Wild en buts (25) et à égalité pour le plus. points de jeu de puissance avec 18.

Cette saison, il n’a que deux passes décisives en avantage numérique où il a joué rarement – enregistrant parfois plusieurs minutes par match et d’autres fois restant sur le banc pendant l’avantage de l’homme.

« Vous n’avez pas vraiment d’autre choix que de l’accepter », a déclaré Parise, qui a mené le Wild au chapitre des buts pendant cinq saisons depuis la signature d’un contrat de 13 ans et 98 millions de dollars en 2012. « Vous acceptez simplement ce que l’on vous donne. et faites de votre mieux quand vous êtes là-bas. Le plus important aussi est de [pratiquer] de la bonne façon et de travailler sur mon jeu autant que je peux, donc s’il y a une opportunité de jouer en avantage numérique, ou s’il y a un possibilité de sortir davantage, je suis prêt à partir. « 

Et Parise pense qu’il peut toujours être le joueur qui contribue dans ces situations pour le Wild.

« Bien sûr, » dit-il. « Il n’y a aucun doute dans mon esprit que je suis et que je peux l’être. Je veux vraiment montrer que je peux jouer et jouer le jeu de la bonne manière. »

Mats Zuccarello est également revenu contre l’Avalanche après avoir raté les deux matchs précédents en raison d’une blessure au bas du corps, mais Nick Bjugstad (blessure au haut du corps) n’a pas joué.

Bjugstad n’a pas terminé le match de lundi, partant après un combat en troisième période avec Kyle Burroughs du Colorado. Plus tôt dans la soirée, Bjugstad avait un but et une aide pour inscrire son premier tour du chapeau de Gordie Howe en carrière.

Kyle Rau a dégagé des dérogations mercredi et est resté sur la quatrième ligne du Wild contre l’Avalanche.

Sarah McLellan couvre le Wild et la LNH. Avant de rejoindre le Star Tribune en novembre 2017, elle a passé cinq ans à couvrir les Coyotes pour The Arizona Republic.

Ref: https://www.startribune.com

QU’EN PENSEZ-VOUS?

[comment]

PUB

Laisser un commentaire, votre avis compte!

[gs-fb-comments]

Laisser un commentaire, votre avis compte!

Laisser un commentaire, votre avis compte!