Ebene Magazine – Un séisme de magnitude 3,4 a été ressenti près de Strasbourg

0
5
Ebene Magazine - Un séisme de magnitude 3,4 a été ressenti près de Strasbourg

Pour la deuxième fois en quelques jours, la terre a tremblé dans la métropole de Strasbourg. Peu avant 19h30, un séisme de magnitude 3,4 a secoué la région, selon le Réseau national de surveillance sismique (Rénass). Un phénomène qui survient quelques semaines après l’arrêt d’un projet de centrale géothermique et qui a déclenché une activité sismique anormale dans la région ces derniers mois. La terre a tremblé à 19 h 33 exactement et l’épicentre du séisme était à nouveau au nord de Strasbourg dans la ville de La Wantzenau. Un tremblement de terre d’une magnitude de 2,1 a déjà été ressenti dans la même zone mardi soir vers 23h15

Ces vibrations se sont produites à quelques kilomètres d’un endroit où se trouvait un projet de centrale géothermique de la société Fonroche au nord de Strasbourg sur les communes de Vendenheim et Reichstett, annoncé par la préfecture du Bas-Rhin le 7 décembre. l’arrêt définitif après plusieurs autres séismes «induits» plus ou moins intenses (dont un séisme de magnitude 3,5 début décembre) survenus ces derniers mois.

«Nouveau séisme sur le territoire de l’Eurométropole de Strasbourg. Le deuxième en trois jours, cette fois avec une forte force de 3,6 (puis recalé à 3,4 par le Rénass). Nous n’avons certainement pas fini avec les conséquences de la géothermie profonde. Beaucoup trop profond et invasif », a écrit la mairie d’opposition de Strasbourg, Alain Fontanel (LREM), sur Twitter avec le hashtag #apprentisorcier.

Nouveau tremblement de terre sur le territoire de l’Eurométropole de Strasbourg Le deuxième en 3 jours avec cette fois un forte force de 3,6 Nous avons décidé de ne pas mettre fin aux conséquences de la géothermie profonde Bc trop profondément et de manière invasive #Vendenheim #apprentissorciers pic .twitter.com / 4J7k8f4vzT

Dans le cadre de son projet géothermique, Fonroche avait réalisé deux forages de 5 km de profondeur puiser l’eau chaude du sous-sol afin d’exploiter son potentiel énergétique en surface avant qu’elle ne soit réinjectée sous terre. Une centrale électrique avait également été construite. Ce projet, pour lequel 100 millions d’euros avaient été investis, a été clôturé début décembre et Fonroche a dû réduire progressivement le débit de l’eau injectée. L’entreprise avait averti que l’opération, qui devrait durer plusieurs semaines, pourrait provoquer de nouveaux chocs.

Consultez les articles de la rubrique Entreprise.
Suivez les informations en temps réel et accédez à notre analyse de l’actualité.

Meurtre d’Alexia: Jonathann Daval, le « gendre idéal » des assises Samuel Paty, assassiné pour avoir enseigné la liberté d’expression. Attaques de janvier 2015: un processus pour l’histoire

FAQTutoriel vidéoPublicitéContactez-nousSitemapMentions légalesCharte de modération CGUCGVPolitique des cookiesArchive de la politique de confidentialité personnelle

Créez un compte pour accéder à la version numérique du magazine et à tout le contenu du point inclus dans votre fiche.

Pour ce faire, saisissez votre numéro de participant dans les paramètres de création de compte.

Ref: https://www.lepoint.fr

QU’EN PENSEZ-VOUS?

[comment]

Partners:

Journal D’Afrique (https://www.journaldafrique.com/)

Ebene News (https://www.ebenenews.com/)

Laisser un commentaire, votre avis compte!

[gs-fb-comments] [comment-form]