Ebene Magazine – Nouveau procès contre Dieudonné pour « insulte publique » et « incitation à la haine »

0
21

La 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris a prévu de se consacrer ce mercredi après-midi à l’enquête sur deux affaires impliquant le polémiste Dieudonné M’bala M’bala.

La Licra, SOS Racisme ou encore le CRIF étaient présents à l’audience en tant que parties civiles, mais pas en tant que prévenus, a rapporté Le Figaro.

Dieudonné, qui prétend être rentré d’un voyage en Turquie le 4 mars, doit s’en tenir à un septain domestique à cause de la pandémie. En conséquence, l’audience a été reportée au 12 mai.

Recevez gratuitement notre numéro du jour par e-mail pour ne pas manquer les meilleures nouvelles

Inscription gratuite!

« Je veux être présent à mon audience afin de pouvoir me défendre et répondre à toutes les questions pour prouver pleinement mon innocence. J’ai des déclarations très importantes à faire « , a écrit le polémiste dans une lettre que son avocat a lu.

Dans le premier cas, Dieudonné est accusé d’avoir » insulté publiquement un fonctionnaire « – Frédéric Potier, ancien délégué interministériel de la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT.

Dans les deux autres vidéos de mai 2020, il est accusé d’avoir « insulté publiquement la religion », « incité à la haine pour la religion » et « contestation des crimes contre l’humanité ».

Les avocats civils ont exprimé leur mécontentement et se sont opposés au report du procès, les procureurs faisant valoir que le voyage de l’accusé en Turquie était un « voyage opportun » et ne cachait pas leur « colère », bien qu’elle ait accepté l’expulsion.

Le mois dernier, Dieudonné a été condamné à une amende en appel pour une chanson sur l’Holocauste 9 000 euros.

Le jugement de la cour d’appel l’oblige également à payer sept associations antiracistes à titre de dommages et intérêts aux parties civiles ou des frais de justice de plusieurs milliers d’euros.

L’été dernier, le polémiste est devenu permanent au nom de la lutte contre les contenus haineux exclus des principales plateformes en ligne telles que YouTube, Facebook, TikTok et Instagram. Depuis, il a perdu une grande partie de son public.

L’humoriste controversé, dont le casier judiciaire est rempli depuis une décennie par ses excursions antisémites, a également été condamné à trois ans de prison, dont deux fermé, et un en juillet 2019 Amende de 200000 euros pour fraude fiscale et blanchiment d’argent. Abus des actifs de l’entreprise ou organisation frauduleuse de sa faillite.

Tout sur le coronavirus

Ref: https://fr.timesofisrael.com

QU’EN PENSEZ-VOUS?

[comment]

PUB

Laisser un commentaire, votre avis compte!

[gs-fb-comments] [comment-form]

Laisser un commentaire, votre avis compte!