Ebene Magazine – Loana admise à l’hôpital: son ex Fred Cauvin dénonce une « énième tentative de faire sensation » après son overdose

0
29
Ebene Magazine - Loana admise à l'hôpital: son ex Fred Cauvin dénonce une "énième tentative de faire sensation" après son overdose

Admise à l’hôpital après une overdose, Loana a été critiquée par son ex-compagnon Fred Cauvin, qu’elle a notamment accusé de violences conjugales.

Rien ne va pour Loana. Dans la nuit du 21 au 22 février, l’ex-star du Loft a fait une overdose au GHB dans une chambre d’hôtel du Lavandou, dans le Var, où elle réalise actuellement un documentaire sur elle. «Pendant les jours de tournage, tout se passe bien. […] Le soir c’est une autre histoire», a expliqué Guillaume Genton dans TPMP et a déclaré que Loana était «seule dans sa chambre» la nuit. « Ce matin, notre rédacteur en chef l’a trouvée dans un état terrible dans sa chambre, la tête en bas. Elle a été emmenée aux urgences à 9h00. Elle était dans un état très grave mais elle pouvait encore parler », a-t-il dit.

Hospitalisation de Loana, qui doit ensuite être emmenée dans un hôpital psychiatrique. Et si elle peut compter sur le soutien de ses amis, son ex-compagnon Fred Cauvin lui-même n’était pas affectueux envers l’ex-starlette. «Je ne sais pas s’il s’agit d’un autre accident ou d’une autre tentative de faire du bruit», a-t-il déclaré à StarMag, qui a été transmis par Pure People, avant de déclarer qu’elle «n’a jamais cessé de consommer des drogues comme celle qu’elle a affirmé dans toutes les émissions de télévision. au cours des dernières semaines, « faisant référence à sa récente arrivée à TPMP.

Loana était très fragile et avait réitéré ses allégations de violence domestique contre Fred Cauvin lors de sa visite à l’émission C8. « C’est quelqu’un qui te tire dessus et te dit que tu es une pute, une salope, une merde tout le temps, et puis il te dit que tu as de la chance d’être avec quelqu’un comme lui et tu peux croire. Il m’a battu pendant quatre heures », a-t-elle expliqué en déposant une plainte contre lui et sa mère Violette Petrucciani le 8 février,« pour harcèlement, fraude, gang organisé, abus de faiblesse, abus de confiance, abus de pouvoir, saisie, agression sur une période de 7 ans « .

Loana n’a pas eu l’enfance la plus heureuse. Elle est née en 1977 d’un père violent et d’une mère fragile. Adolescente, elle termine ses études …

Pauvre fille! Quelle chute le physique, et surtout le mental, n’a pas suivi
Est pris en charge par les services psychiatriques pour la énième fois et en boit trop souvent
Tristement décourageant et angoissant

Cette fille a fini, je suis sûr que son ex ne l’a jamais rencontrée là-bas (soi-disant pendant 4 heures) (elle était plus sous l’emprise de la drogue et de l’alcool ce jour-là! = Délire), c’est elle ça dit ça, la preuve que c’était encore haut hier (overdose) et qu’elle ne pourra pas dire que c’est la faute de son ex qu’il n’était plus là! … à Hanouna, on pouvait voir qu’elle avait des pupilles dilatées et sa mâchoire qu’elle pouvait contrôler davantage … il est certain que ce n’est pas avec cette Ortega qui la remettrait sur la bonne voie

Elle ne l’a pas fait durer longtemps sur terre avec toutes les complications de santé qu’elle a eues avec la drogue et son style de vie déplorable.

Je suis allé sur son Instagram par curiosité, mon dieu quel mauvais comportement de poussin chez une fille de 14 ans et plus de 40 ans de honte , et le pire c’est qu’elle pense vraiment qu’elle est une star, je ne parle même pas de cette Sylvie qui sort de nulle part avec sa tête dépassée et palourde qi

Elle ferait mieux d’arrêter de faire ça en sortant avec Ortenga manipulatrice, sinon elle va finir comme le fils de Sheila.

Quel gâchis! Mais elle a dit à Hanouna qu’elle voulait rester dans la lumière, donc certainement un buzz à nouveau

Les informations collectées sur ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique pour Reworld Media Magazines et / ou ses partenaires et prestataires de services afin d’être capable d’envoyer des conseils et des offres promotionnelles.
Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès, de modification et de suppression des données vous concernant.
Pour en savoir plus ou pour exercer vos droits, vous pouvez consulter nos conditions générales d’utilisation.

Ref: https://www.closermag.fr

QU’EN PENSEZ-VOUS?

[comment]

Laisser un commentaire, votre avis compte!

[gs-fb-comments] [comment-form]

Laisser un commentaire, votre avis compte!