Ebene Magazine – Les Mets reviennent à Citi Field pour la première série à domicile devant les fans depuis 2019

0
9

Nous utilisons des cookies et d’autres technologies de suivi pour améliorer votre expérience de navigation sur notre site, afficher un contenu personnalisé et des publicités ciblées, analyser le trafic du site et comprendre d’où proviennent nos audiences. Pour en savoir plus ou pour vous désinscrire, lisez notre politique en matière de cookies. Veuillez également lire notre avis de confidentialité et nos conditions d’utilisation, qui sont entrés en vigueur le 20 décembre 2019.

Les Mets affronteront les Marlins alors qu’ils cherchent à rebondir pour une défaite difficile en série.

Pour la première fois en 557 jours, les Mets accueilleront des fans au Citi Field cet après-midi alors qu’ils joueront leur match d’ouverture à domicile contre les Marlins. Les Mets accueilleront une foule «à guichets fermés» d’environ 8 492, soit 20% de la capacité normale. Bien que la pandémie du COVID-19 soit loin d’être terminée – veuillez continuer à porter un masque, garder la distance sociale et obtenir votre vaccin lorsque vous êtes éligible! – le déploiement du vaccin a permis à des événements comme celui-ci de commencer à attirer les personnes présentes et les fans à Citi Field sera un spectacle pour les yeux endoloris après que la saison de l’année dernière ait été marquée par le bruit artificiel de la foule et les découpes en carton.

Pour les Mets, ils espèrent que le retour des Flushing Faithful leur donnera l’énergie nécessaire pour rebondir après un début de saison lent. Après qu’une épidémie de COVID-19 sur les Nationals ait reporté leurs trois premiers matchs, les Mets sont apparus désynchronisés alors qu’ils en perdaient deux sur trois face aux Phillies. L’attaque puissante des Mets, qui a été remaniée au cours de l’intersaison avec les ajouts de Francisco Lindor et James McCann, est allée 6 pour 29 (.207) avec des coureurs en position de but, laissant un total de 30 sur la base lors de leur défaite en série.

Pete Alonso a ouvert la voie pour les Mets, avec une fiche de 4 en 13 à Philadelphie avec un doublé et un circuit pour lui donner une tête d’équipe de 1,015 OPS en ce début de saison. Dominic Smith, qui s’est assis contre le gauche Matt Moore lors de la soirée d’ouverture, a frappé l’autre circuit pour les Mets, alors qu’il est allé 2-en-9. Brandon Nimmo a montré ses compétences sur la base, allant 3 en 9 tout en dessinant cinq marches.

Francisco Lindor a été silencieux offensivement lors de ses premiers matchs avec les Mets, récoltant deux simples en 11 au bâton. Cependant, il a montré aux fans ce qu’il pouvait faire avec son gant, en faisant quelques jeux étincelants tout en donnant à certains jeux difficiles une apparence routinière. McCann, l’autre débutant, est allé 3-en-11, tandis que Jonathan Villar est allé 3-en-5 à son départ de mercredi. Kevin Pillar, qui a débuté lundi, est allé 1 pour 5.

Michael Conforto et Jeff McNeil, qui ont été formidables en 2020, ont tous deux eu des performances épouvantables à Philadelphie. Conforto est allé 3-en-15 dans la série, et sa performance de 0-en-5 mercredi s’est démarquée, d’autant plus que la plupart de ces batteurs sont venus à des endroits où il aurait pu aider son équipe. En tout, il a laissé neuf coureurs sur la base lors de la défaite de l’après-midi. McNeil, qui a siégé mercredi après-midi, est resté sans coup sûr en huit coups au bâton, mettant fin à la défaite d’hier avec un coup sec.

Les Mets ont obtenu un solide lancer de départ de Jacob deGrom, qui a lancé six manches sans but lundi, et de Marcus Stroman, qui a lancé six solides manches de balle à une manche mardi pour reprendre la seule volonté de l’équipe. Le départ de Peterson a été le seul échec de l’équipe, car une mauvaise première manche l’a condamné hier. Il a terminé l’après-midi en accordant six points mérités en plus de quatre manches de travail. deGrom était sur la bonne voie pour remporter la victoire, mais l’enveloppe des Mets et l’absence d’offensive lui ont encore coûté.

En plus de l’ineptie offensive avec les coureurs en position de but, l’enclos des releveurs était l’autre point sensible contre les Phillies. Lundi, ils ont gâché le travail fantastique de deGrom. Miguel Castro a lancé un cadre sans but, mais la combinaison de Trevor May et Aaron Loup a implosé dans le huitième, permettant cinq points (deux mérités) sur trois coups sûrs. Les Mets ont de nouveau suivi la même formule mardi, cette fois avec des résultats légèrement meilleurs. Castro a permis une course au septième cette fois, tandis que May a réussi un acte de Houdini pour échapper au huitième indemne malgré un décompte élevé. Avec les Mets construisant une grosse avance, Luis Rojas a confié Jeurys Familia dans le neuvième, et il a abandonné deux points (un gagné) dans son apparence. Dans le match d’hier, Jacob Barnes et Dellin Betances ont chacun abandonné une course, tandis que Joey Lucchesi a clôturé les choses avec deux cadres sans but.

Les Marlins, comme les Mets, n’ont qu’une seule victoire cette saison, mais avec trois autres matchs disputés. Après avoir perdu deux sur trois contre les Rays pour débuter l’année, ils ont été balayés à domicile par les Cardinals. L’équipe a été déçue par son attaque, qui n’a marqué que trois points contre Saint-Louis. Ils ont été menés par le voltigeur de centre Starling Marte, qui a huit coups sûrs en 23 au bâton et mène le club avec un .886 OPS. Non loin derrière se trouve le joueur de premier but Jesús Aguilar, qui a une fiche de 6 en 17 et une OPS de .866 jusqu’à présent cette saison. Adam Duvall, que le club a ramassé cet hiver, n’a récolté que deux coups sûrs en 18 au bâton pour Miami. Le joueur de troisième but Brian Anderson, quant à lui, a 3 coups sûrs en 17 au bâton avec un pire de l’équipe .498 OPS.

Walker (2020): 53.1 IP, 50 K, 19 BB, 8 HR, 2.70 ERA, 4.56 FIP, 1.16 WHIP, 1.3 bWAR

Les fans des Mets auront leur premier regard sur Walker alors qu’il récupère le ballon lors du match d’ouverture à domicile. Walker a été un ajout tardif pour le club, le signant à un contrat de deux ans avec une option pour un troisième droit au tout début de l’entraînement de printemps. Walker a été solide pour les Blue Jays l’année dernière, mais moins pour les Mariners alors qu’il partageait le temps entre les deux clubs. Il fortifie l’arrière de l’enclos des releveurs et s’est avéré être un geste important avec le club perdant Carlos Carrasco sur blessure. Il deviendra également le deuxième rencontré à porter le numéro 99, après un autre TW (Turk Wendell), bien qu’il reste à voir s’il prendra le monticule aujourd’hui en portant le collier que Wendell lui a envoyé – il semble que ce ne soit pas le cas, en raison de superstitieux. les raisons.

Rogers (2021): 4.0 IP, 6 K, 4 BB, 0 HR, 4.50 ERA, 3.26 FIP, 1.50 WHIP,

Rogers a fait ses deux premiers départs en carrière la saison dernière contre les Mets. À ses débuts, il a lancé quatre manches de blanchissage dans le deuxième match d’un double titre le 25 août et a accordé un coup sûr avec cinq buts et six retraits au bâton alors que Miami a remporté une victoire de 3-0. À son deuxième départ en carrière le 31 août, il a remporté sa seule victoire dans la ligue majeure avec cinq manches de ballon à deux points dans une victoire de 5-3 Marlins. Lors de son premier départ cette saison, le gaucher a pris la défaite contre les Cardinals lundi, abandonnant trois points (deux mérités) sur deux coups sûrs avec quatre buts et six retraits au bâton.

deGrom (2021): 6.0 IP, 7 K, 2 BB, 0 HR, 0.00 ERA, 1.92 FIP, 0.83 WHIP,

C’est peut-être une nouvelle saison, mais c’était un résultat très familier pour deGrom. Il était régulièrement brillant, lançant six manches sans but, et est reparti sans décision après une combinaison d’un manque de soutien à la course et d’un effondrement de l’enclos dans le huitième lui a coûté sa 71e victoire en carrière. Jacob deGrom a également conduit dans une course et a eu deux coups de base dans le jeu, car il s’est une fois de plus avéré être le plus fiable pour fournir son propre support de course. La montre Cy Young sera allumée toute la saison pour l’as des Mets, et il a connu un début de campagne formidable.

Stroman (2021): 6,0 IP, 3 K, 2 BB, 1 HR, 1,50 ERA, 5,92 FIP, 0,83 FOUET

À son premier départ depuis la saison 2019, Stroman était vraiment bon pour les Mets. Sur les 18 retraits qu’il a enregistrés au départ, 13 d’entre eux étaient au sol, dont trois via le retrait au retrait et deux sur les balles à la volée. Quand Stroman est à son meilleur, il induit beaucoup de balles au sol, ce qui est un bon signe. Il a bien mélangé ses pitchs et a montré beaucoup de choses dans les améliorations qu’il a mis un point d’honneur à souligner au cours de l’intersaison. S’il peut continuer sur cette voie, le club aura un excellent coup de poing en rotation 1-2 cette saison.

Ref: https://www.amazinavenue.com

QU’EN PENSEZ-VOUS?

[comment]

PUB

Laisser un commentaire, votre avis compte!

[gs-fb-comments]

Laisser un commentaire, votre avis compte!

Laisser un commentaire, votre avis compte!