Ebene Magazine – Les craintes d’inflation pèsent sur les actions américaines et européennes

0
17
Ebene Magazine - Les craintes d'inflation pèsent sur les actions américaines et européennes

Les actions américaines et européennes ont pour la plupart chuté lundi, les valeurs technologiques ayant été le plus durement touchées par l’inquiétude grandissante que les taux d’emprunt augmentent à mesure que l’économie américaine – et les prix – se redressent.

Les rendements des bons du Trésor américain à 10 ans ont poussé à la hausse, faisant trembler les investisseurs de peur que cela signale une baisse similaire des taux d’intérêt. Cette avance intervient dans l’attente que le Congrès américain adopte bientôt le plan de relance de 1,9 billion de dollars du président Joe Biden.

À Wall Street, le Nasdaq, riche en technologie, a été le plus touché, perdant 2,5% derrière la faiblesse d’Apple, de Tesla et d’autres noms technologiques.

Peter Cardillo de Spartan Capital a noté que la hausse des taux de prêt frappait davantage les entreprises technologiques car elles dépendaient davantage du financement.

« Mais cette fois-ci, ce n’est peut-être pas le cas car la Fed n’arrête pas de dire qu’elle ne changera pas sa politique de taux pendant un certain temps. »

En fait, le président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, a réitéré l’assurance que la banque centrale américaine n’a pas l’intention de relever le taux d’intérêt de référence tant que l’emploi ne s’est pas rétabli et que l’inflation n’a pas commencé à augmenter.

Il aura une autre occasion d’aborder les questions pendant deux jours de témoignages au Congrès mardi et mercredi.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a présenté lundi un plan en quatre étapes pour alléger les restrictions relatives au COVID-19 et a exprimé l’espoir que la vie pourrait revenir à la normale d’ici la fin du mois de juin.

En Allemagne, une enquête a montré que la confiance des entreprises s’est améliorée ce mois-ci, le secteur industriel robuste de la première économie européenne ayant résisté à l’impact des restrictions pandémiques.

Le baromètre de confiance mensuel de l’Institut Ifo, basé sur une enquête auprès de 9000 entreprises, est passé à 92,4 points contre 90,3 points en janvier, lorsque des mesures plus strictes pour lutter contre le virus ont été introduites.

Mais les marchés boursiers européens « ont débuté la semaine sur des bases quelque peu instables, les craintes d’une hausse de l’inflation et des rendements des bons du Trésor (américains) ayant une fois de plus atténué le sentiment sur une journée qui avait promis d’être dominée par la réouverture des espoirs », a noté Joshua Mahony, analyste de marché senior au sein du groupe de négociation IG.

Ref: https://news.cgtn.com

QU’EN PENSEZ-VOUS?

[comment]

Laisser un commentaire, votre avis compte!

[gs-fb-comments] [comment-form]

Laisser un commentaire, votre avis compte!