Ebene Magazine – Le Pen a été libéré en cas de photos d’abus de Daech

0
7

Défis

Actualité à la Une

Par

Reuters

4 mai 2021 à 14 h 29

2 min de lecture

PARIS (Reuters) – La présidente du Rassemblement national (RN), Marine Le Pen, a été rendue publique mardi dans une affaire dans laquelle, en 2015, des photos d’abus commis par le groupe État islamique ont été publiées sur les réseaux sociaux.

Le candidat à la présidentielle de 2022, absent lors du prononcé du verdict par le tribunal correctionnel de Nanterre, a été condamné pour « envoi d’un message à caractère violent ou portant gravement atteinte à la dignité humaine ».

Elle a partagé ces images sur Twitter en réponse aux parallèles que certains médias avaient établis entre son parti – le Front national de l’époque – et l’organisation djihadiste.

L’Assemblée nationale a levé son immunité parlementaire en 2017 et Marine Le Pen a été condamnée à trois ans de prison et à une amende de 75 000 euros. Le parquet de Nanterre avait demandé une amende de 5 000 euros.

Au tribunal en février dernier, Marine Le Pen a revendiqué le droit de diffuser ces photos au nom de la liberté d’information.

« C’est une grande victoire pour la loi car la liberté d’expression était en jeu dans le dossier. Cette liberté d’expression a été reconnue comme parfaite pour un dirigeant politique de haut niveau », a déclaré l’un de ses avocats, Rodolphe Bosselut.

« Le tribunal a reconnu que la diffusion de ces photos n’était pas de nature prosélytique. (…) C’était un caractère légitime et d’intérêt général de pouvoir mettre en lumière ce type de sujet », ajoute-t-il.

Votre adresse sera utilisée pour envoyer les newsletters qui vous intéressent. Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978, mise à jour par la loi du 6 août 2004, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition aux données vous concernant en contactant abonnements @ Challenges .fr écrire

Votre adresse sera utilisé pour envoyer les newsletters qui vous intéressent. Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978, mise à jour par la loi du 6 août 2004, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition aux données vous concernant en contactant abonnements @ Challenges écrire .fr

Ref: https://www.challenges.fr

QU’EN PENSEZ-VOUS?

[comment]

PUB

Laisser un commentaire, votre avis compte!

[gs-fb-comments] [comment-form]

Laisser un commentaire, votre avis compte!