Ebene Magazine – Le patron de Facebook Zuckerberg se propage sur l’île d’Hawaï – la dernière fois qu’il a poursuivi les habitants en justice

0
7

Avec un accord d’un million de dollars conclu en mars, le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, a obtenu des pièces supplémentaires d’un insecte tropical hawaïen. Son expansion n’est pas passée inaperçue et les critiques élèvent la voix depuis des années.

Le fondateur et milliardaire de Facebook Mark Zuckerberg (36 ans) a de nouveau acheté un immense terrain sur l’île hawaïenne de Kauai, rapporte entre autres « HawaiiNewsNow ». La superficie de près de 2,5 kilomètres carrés lui aurait coûté environ 53 millions de dollars américains.

Le PDG et son épouse Priscilla possèdent désormais plus de cinq kilomètres carrés de terrain sur «l’île jardin». Il y a quelques années, il y a fait construire une villa de luxe de près de 100 millions de dollars américains.

Zuckerberg a conclu l’accord le 19 mars avec la fondation caritative « Waioli Corporation ». La zone, divisée en trois parcelles, comprend également une plage appelée « Plage de Larsen » – seule la voie publique qui y mène doit rester libre.

La belle nature de l’île, sur laquelle vivent environ 72 000 personnes, est «entre de bonnes mains» avec le couple riche, selon un communiqué de la fondation. L’homme de 36 ans a également souligné à plusieurs reprises dans le passé que lui et sa femme s’engageaient à protéger l’île.

Dans une déclaration de 2017, il a écrit: « Nous aimons Hawaï et nous voulons être de bons membres de la communauté là-bas et préserver l’environnement. » À cette époque, Zuckerberg a été fortement critiqué et attaqué en raison de nombreuses poursuites judiciaires contre les insulaires locaux.

Dans la première zone que le milliardaire a acquise, il y a de nombreuses parcelles plus petites appartenant aux peuples autochtones. Dans la plupart des cas, cependant, il n’y a pas de titre de propriété pour cela. Tous les résidents concernés devraient être déterminés par une action en justice et payés «équitablement».

La vente de leurs terres aurait été presque inévitable pour les familles. Une « faille légale », comme l’a décrit le représentant local Kaniela Ing selon le « Guardian ». «Vous n’entamez pas une conversation par un procès», dit-il.

Zuckerberg est revenu à la rame après les violentes critiques et s’est excusé pour son plan. Néanmoins, il aurait par la suite déposé de nouvelles plaintes contre de fausses entreprises. Il a nié toute allégation par l’intermédiaire d’un porte-parole: « Mark ne poursuit pas les Hawaïens locaux et personne n’a été expulsé du pays. »

Une pétition qui existe depuis dix mois souligne encore la colère de nombreuses personnes. « Il construit un manoir pour faire quoi? Vivre à Kauai deux mois par an? C’est inhumain. C’est malade. Il faut l’arrêter », dit-il. Plus d’un million de signatures ont été collectées à ce jour.

Dans l’intérêt de nos utilisateurs, nous nous réservons le droit de publier toute contribution
à vérifier avant publication. Devenez un utilisateur enregistré
Vous serez automatiquement averti par e-mail lorsque votre commentaire
a été déverrouillé.

Bon OTTO

Coupons chez H&M

Offres spéciales chez Notebooksbilliger

Promotions et remises sur les conseils fiscaux

Promotions de prix chez Brille24

Campagnes de réduction chez Consorsbank

Titre associé :
Hawaï: après des poursuites contre Locals – Le PDG de Facebook achète à nouveau des terres
Accusation de néocolonialisme contre le patron de Facebook – Zuckerberg achète l’île d’Hawaï
Qu’y avait-il derrière les photos de crème solaire de Mark Zuckerberg?

Ref: https://www.focus.de

QU’EN PENSEZ-VOUS?

[comment]

PUB

Laisser un commentaire, votre avis compte!

[gs-fb-comments] [comment-form]

Laisser un commentaire, votre avis compte!