Ebene Magazine – Le Japon nomme un ministre de la solitude

0
30
Ebene Magazine - Le Japon nomme un ministre de la solitude

Le Japon a nommé son premier ministre de la solitude après que le taux de suicide du pays a augmenté pour la première fois en 11 ans lors de la pandémie de COVID-19.

Selon un rapport du Japan Times, le Premier ministre Yoshihide Suga a ajouté un ministre de la Solitude à son Cabinet au début du mois dans le but de réduire la solitude et l’isolement social de ses résidents alors que le pays fait face à une augmentation du nombre de suicides.

Suga a fait appel au ministre Tetsushi Sakamoto, qui est également chargé de lutter contre la baisse du taux de natalité et de revitaliser les économies régionales, pour superviser les efforts du gouvernement pour résoudre le problème.

«Les femmes souffrent plus d’isolement (que les hommes), et le nombre de suicides est à la hausse. J’espère que vous identifierez les problèmes et ferez la promotion de mesures politiques de manière globale », a déclaré Suga à Sakamoto lors d’une conférence de presse le 12 février dernier, a rapporté le Japan Times.

Sakamato a déclaré qu’il prévoyait d’organiser un forum d’urgence fin février pour écouter les opinions des personnes confrontées à la solitude et à l’isolement. «J’espère mener des activités pour prévenir la solitude sociale et l’isolement et pour protéger les liens entre les gens.»

Le nombre de personnes qui se suicident au Japon a augmenté pour la première fois en plus d’une décennie l’année dernière alors que la pandémie annulait des années de progrès dans la lutte contre un taux de suicide obstinément élevé, selon un rapport de l’AFP.

En janvier, le ministère japonais de la Santé et du Bien-être a déclaré que 20919 personnes étaient décédées par suicide en 2020 selon des données préliminaires, contre 3460 décès dus à un coronavirus au cours de la même période.

Il s’agit de la première augmentation annuelle des suicides depuis plus d’une décennie, les femmes et les enfants en particulier se suicidant à des taux plus élevés.

Le Japon a depuis longtemps le taux de suicide le plus élevé parmi les pays avancés du Groupe des Sept, bien qu’au niveau régional, la Corée du Sud enregistre des chiffres plus élevés. Mais le gouvernement a travaillé ces dernières années pour mieux soutenir les personnes ayant des besoins en santé mentale.

«Pour le suicide au Japon, la montée a été un événement majeur et je pense que c’était un grand tournant», a déclaré Michiko Ueda, professeur agrégé de sciences politiques à l’Université Waseda de Tokyo qui étudie le suicide au Japon.

«Le coronavirus est définitivement un facteur majeur», a-t-elle ajouté, avertissant «nous ne pouvons pas nier la possibilité que les chiffres augmentent à nouveau cette année.» (Avec un rapport de l’AFP)

Ref: https://mb.com.ph

QU’EN PENSEZ-VOUS?

[comment]

Laisser un commentaire, votre avis compte!

[gs-fb-comments] [comment-form]

Laisser un commentaire, votre avis compte!