Ebene Magazine – Daimler: l’action perd significativement, après Renault, Nissan se retire également de Daimler

0
11

Après Renault, le constructeur automobile japonais Nissan se démarque également de son concurrent Daimler. Mardi soir, Nissan a lancé environ 16,4 millions d’actions Daimler sur le marché et donc sa part entière d’un bon 1,5% dans le constructeur automobile basé à Stuttgart. Les banques concernées ont annoncé que les actions seraient probablement attribuées à 69,85 euros, soit avec une décote de 3,5% sur le cours de clôture de Xetra. Nissan prélève 1,15 milliard d’euros sur la vente.

L’action Daimler, qui avait perdu environ 2,7% à la clôture de la négociation Xetra, a augmenté ses pertes en fin de séance mardi à 4,5%. Ce n’est qu’en mars que Renault s’est séparé d’un paquet d’actions Daimler de la même taille.

Renault et Nissan avaient investi 1,55% chacun chez Daimler il y a plus de dix ans. Les trois constructeurs ont souhaité étayer un partenariat global avec une participation croisée. Mais les projets ambitieux se sont vite affaiblis, la coopération entre Daimler et Renault se limite principalement aux fourgons et aux transporteurs. Le fabricant de classe supérieure basé à Stuttgart détient 3,1% de chacun des deux partenaires depuis 2011. Cependant, il a depuis longtemps versé les deux ensembles de participations aux actifs de retraite à partir desquels les pensions de l’entreprise sont payées pour la main-d’œuvre – un signal que Daimler ne considérait plus les investissements comme stratégiques.

Restez calme et capable d’agir sous pression – avec votre boîte à outils personnelle de résilience! Dans le cours vidéo de manage> forward, le programme de formation avancée du manager magazin, dirigé par le coach exécutif Karsten Drath – pour que vous non seulement survivez aux crises, mais évoluez avec elles! L’inscription n’est possible que jusqu’au 7 mai.

Les Souabes travaillent désormais plus étroitement avec le constructeur automobile chinois Geely, la société détenue par le principal actionnaire de Daimler, Li Shufu: par exemple dans la construction de la smart électrique et des moteurs. En 2010, Dieter Zetsche, alors patron de Daimler, et son homologue de Renault et Nissan Carlos Ghosn avaient en tête une plate-forme commune pour la Smart et la Renault Twingo. Les deux ne sont plus en fonction.

Ref: https://www.manager-magazin.de

QU’EN PENSEZ-VOUS?

[comment]

PUB

Laisser un commentaire, votre avis compte!

[gs-fb-comments] [comment-form]

Laisser un commentaire, votre avis compte!