Ebene Magazine – Classement NBA Power: les Suns passent à la deuxième place alors que l’Ouest domine le top cinq

0
12

Quatre des cinq meilleures équipes du classement de puissance de cette semaine et sept des 10 premières sont originaires de l’Ouest, ce qui a prouvé la conférence beaucoup plus profonde cette saison.

1. Jazz (38-12, semaine dernière n ° 1). Les fans occasionnels diront que la défense / Donovan Mitchell / Rudy Gobert sont derrière la course de l’Utah au sommet du classement (et ces classements de puissance NBA). Ils n’ont pas totalement tort, mais la réalité est que c’est le ballon à trois balles qui a propulsé le Jazz comme le meilleur record de la NBA. L’Utah enregistre en moyenne 43 tentatives en trois matchs – le plus grand nombre par match de l’histoire de la NBA, en tête de l’équipe de Houston 2017-2018 – et en atteint 39,5%. C’est 17 fait trois par match en moyenne, battant le record précédent de 15,3 par match par ces mêmes Rockets.

2. Soleils (35-14 LW 3). Chris Paul a poussé Phoenix à la deuxième place dans l’Ouest (et deuxième dans ces classements NBA Power), ce qui a conduit à des spéculations dans la ligue sur la question de savoir si les Suns peuvent le garder après cette saison. John Hollinger a écrit à ce sujet à The Athletic: il y a quelques années, on supposait que le CP3 choisirait son option de 44 millions de dollars pour la saison prochaine, mais avec la valeur qu’il a prouvée à Phoenix (et OKC avant cela), une équipe comme Dallas ou Miami pourrait être disposé à offrir trois ans et 100 millions de dollars ou plus. Paul renoncerait-il à son contrat actuel pour la sécurité de plus d’années et de l’argent garanti? Le propriétaire des Suns, Robert Sarver, serait-il à la hauteur? Cela pourrait être une intersaison intéressante à Phoenix.

3. Filets (35-16, LW 2). Kevin Durant est de retour … tout comme James Harden sort pendant au moins 10 jours avec une tension aux ischio-jambiers qui lui est propre. Les trois grands des Nets n’ont disputé que sept matchs ensemble et c’est une préoccupation légitime qu’ils n’aient pas eu assez de temps sur le terrain pour construire une chimie, à la fois entre eux et avec les acteurs. En parlant de joueurs de rôle, dimanche contre les Bulls, Blake Griffin et LaMarcus Aldridge ont pris le départ, mais tous deux assis au quatrième quart-temps, DeAndre Jordan n’a jamais touché le sol, Nicolas Claxton était une réflexion après coup (8 minutes), et c’était Jeff Green au centre. files d’attente auxquelles Steve Nash a fait confiance. Dimanche, c’était Green et Aldridge principalement dans l’embrayage, avec un peu de Bruce Brown.

4. Nuggets (32-18 LW 5). C’est un petit échantillon de théâtre, mais la nouvelle formation de départ des Nuggets – Jamal Murray, Will Barton, Michael Porter Jr., Aaron Gordon, Nikola Jokic – a jusqu’à présent une note nette de 32,7. Il s’agit simplement de faire sortir les équipes de l’eau. Gordon et Porter donnent aux Nuggets des défenseurs d’ailes athlétiques (que la gamme des Nuggets cède moins d’un point par possession), et maintenant il y a beaucoup de joueurs qui peuvent exécuter des dribbles dangereux avec Jokic ou faire des coupures du côté faible. Il est trop tôt pour dire quoi que ce soit de définitif, mais les nouveaux Nuggets réussissent à la fois le test de la vue et le test des nombres. Cette équipe ressemble à un prétendant.

5. Clippers (34-18, LW 4). Les Clippers ont une attaque et une défense parmi les six premiers au cours de leurs huit derniers matchs, en remportant six d’entre eux. Rajon Rondo et DeMarcus Cousins ​​sont dans la rotation et obtiennent des minutes. Mardi soir, les Clippers ont récupéré Paul George (toujours gêné par son problème d’orteil) et Patrick Beverley de leurs blessures, et ils ont aidé Los Angeles à gérer facilement Portland – il y a des jeux comme celui-là où les Clippers semblent tout à fait le prétendant. Ensuite, ils perdent contre Orlando malgré le fait que Kawhi Leonard soit dans l’alignement. Il est difficile de faire confiance à cette équipe de Clippers, mais en bonne santé et bien jouer, ne les négligez pas en tant que prétendants.

6. 76ers (35-16 LW 6) .Joel Embiid est de retour dans la rotation après avoir raté 10 matchs – et Philadelphie est allé 7-3 dans ces matchs avec une note nette de 7,6. Tobias Harris est devenu un meneur de jeu et des acteurs tels que Shake Milton ont connu leur meilleure séquence de la saison. Pourtant, la victoire de mardi soir sur les Celtics a montré pourquoi Embiid est au cœur de toute course en séries éliminatoires pour les 76ers – aucune des autres meilleures équipes de l’Est n’a de réponse pour lui. Embiid obtient des seaux, des planches, atteint la ligne de faute et ancre la défense, et quand il fait tout cela au niveau MVP, les 76ers sont difficiles à battre.

7. Bucks (32-18, LW 7). Milwaukee paiera Jrue Holiday au moins 130 millions de dollars au cours des quatre prochaines années, et probablement plus – ils se sont enfermés dans le cœur de Holiday, Giannis Antetokounmpo et Khris Middleton. Les alignements avec tous les trois sur le terrain ont une note nette de 12 cette saison (statistiques via Cleaning the Glass, qui filtre le temps des ordures). Pourtant, ce noyau trois est-il assez bon pour tout gagner? Les Bucks ont-ils les bons joueurs autour d’eux pour défier Brooklyn et Philadelphie au sommet de l’Est? Sinon, le MJ ne peut pas déplacer les joueurs, ce qui pourrait faire chauffer le siège de l’entraîneur Bud.

8. Mavericks (28-21, LW 10). Les gagnants de cinq matchs consécutifs, y compris en éliminant l’Utah, ont soudainement Dallas à portée de main des six têtes de série de l’Ouest et évitant les matchs de play-in (les Mavs sont à 1,5 match derrière les six Blazers, et les cinq têtes de série Les Lakers trébuchent). Cette course est alimentée par Luka Doncic – et son recul insensé de trois – jouant au niveau de MVP attendu de lui toute la saison, mais plus important encore, Dallas a la sixième meilleure défense de la NBA au cours de ses huit derniers matchs. Lorsque les Mav sont arrêtés, ils menacent de battre qui que ce soit.

9. Lakers (32-19, LW 9). Qu’est-ce qu’une saison des Lakers sans drame. Alors que celui qui fait la une des journaux concerne le départ d’André Drummond et que Marc Gasol n’est pas ravi de sortir du banc, ce qui devrait inquiéter davantage les fans des Lakers, c’est la possibilité de passer aux sept têtes de série et aux matchs de play-in. Les Lakers ont une avance de trois matchs sur sept têtes de série Dallas avec 21 matchs à jouer, et Los Angeles a un calendrier beaucoup plus difficile le reste du temps. Los Angeles continue de battre les équipes qu’il devrait sans ses étoiles, mais il a besoin de LeBron James et Anthony Davis pour conserver cette place parmi les six premiers.

10. Trail Blazers (30-20, LW 8) .Norman Powell marque en moyenne 18 points par match depuis qu’il a été échangé du nord au nord-ouest, tirant 41% de trois, et étant généralement un peu plus efficace qu’il ne l’était en tant que Raptor . Le nouveau Trail Blazers à partir de cinq (avec Powell et un Jusuf Nurkic de retour) est de 22,1 pour 100 possessions, mais dans un très petit échantillon. Portland a remporté 5 sur 7, mais les deux défaites étaient contre les Bucks et les Clippers, un rappel qu’ils ont du chemin à faire pour menacer les meilleures équipes de la ligue (Portland a maintenant 3-10 contre des équipes qui ont un meilleur enregistrer qu’eux).

11. Hawks (27-24 LW 13). Atlanta est sur une séquence de quatre victoires consécutives, et dans le milieu bondé de l’Est, cela suffit pour les amener aux quatre têtes de série pour le moment. Ce qui a été le plus impressionnant dans cette séquence, c’est qu’ils l’ont fait sans John Collins, mis à l’écart par une entorse à la cheville. Bogdan Bogdanovic a bien joué dans cette séquence, équilibrant certains matchs de Trae Young, ce dont Atlanta a besoin parce que sa victoire est basée sur une attaque de haut niveau portant une défense piétonne. Cette offense ne peut pas être tout jeune tout le temps.

12. Grizzlies (25-23 LW 12). Memphis vole sous le radar national mais a joué au basket fantastique ces derniers temps, avec une fiche de 7-3 lors de ses 10 derniers. L’amélioration est venue du côté offensif, où Ja Morant a conduit l’équipe à une note nette lors de ses huit derniers matchs. est de 5,4 au-dessus de leur moyenne de saison régulière. Un autre élément du succès de Memphis ces derniers temps est le jeu de De’Anthony Melton sur le banc – l’équipe a une fiche de 11,9 quand il est sur le terrain cette saison.

13. Celtics (25-26, LW 14). Dwyane Wade a posé cette question sur TNT après la défaite des Celtics mardi contre les 76ers, et c’est une question légitime: «Quelle est l’identité des Celtics? Ce n’est pas la défense. Ils ne sont pas très bons en transition. Ils ne sont pas exceptionnellement bons en demi-terrain en ce qui concerne l’exécution du match, même s’ils ont un entraîneur et des joueurs incroyables. Vous devez avoir une identité en équipe. Cette équipe n’en a pas. » Il a raison, mais cela revient-il davantage à Brad Stevens ou aux joueurs?

14. Chaleur (26-25 LW 20). Perdez six d’affilée, gagnez quatre d’affilée – aucune équipe de la ligue n’est aussi stricte que Miami. Victor Oladipo a démarré lentement grâce à trois matchs à Miami (10 points par match, un terrible pourcentage de tir réel de 37,2), mais le Heat n’a pas besoin de lui pour être le créateur de tir à dominante balle qu’il a été dans le passé. s’arrête – remplissez simplement un rôle. Jouez plus le ballon, frappez quelques coups ouverts, créez lorsque la défense s’effondre sur Jimmy Butler ou Bam Adebayo. S’il peut le faire, le Heat le signera à nouveau cet été, mais il est à son essai maintenant et doit montrer qu’il peut s’adapter à ce rôle.

15. Knicks (25-26, LW 11). Les Knick ont ​​chuté de 4 sur 5, ont glissé dans les matchs de play-in, et le problème pendant la séquence est leur attaque, qui est au cinquième rang de la ligue pendant cette période. New York continue de jouer la défense d’élite pour Tom Thibodeau, mais le spectacle de Julius Randle en attaque ne peut mener cette équipe que jusqu’à présent. Le plus grand défi pour les Knicks s’ils veulent sortir des matchs de play-in, ils ont le calendrier le plus difficile de toutes les équipes de l’Est, et cela devient brutal au cours des deux prochaines semaines.

16. Éperons (24-24, LW 15). Ce qui est préoccupant à propos des Spurs perdant 8 sur 10, c’est contre qui ils ont perdu ces derniers temps (Sacramento, Cleveland, Charlotte en désavantage numérique) et que ces pertes s’accumulent parce que San Antonio ne peut pas obtenir d’arrêts (28e défense classée de la NBA sur leur huit derniers matchs). Cette récente diapositive est survenue lors d’un séjour à domicile de neuf matchs à San Antonio et maintenant ils se dirigent vers la route pour 7 sur 8. Les Spurs sont dans le play-in dans l’Ouest en tant que neuf têtes de série au moment de la rédaction de cet article, mais à seulement trois matchs à la Nouvelle-Orléans et à tomber complètement en séries éliminatoires.

17. Frelons (25-24, LW 16). Les blessures ont ravagé la saison des Hornets: LaMelo Ball, Gordon Hayward et Malik Monk sont tous sortis en ce moment. Cela a été très amusant de regarder les favoris de tout le monde au League Pass. Charlotte a gardé la tête hors de l’eau pendant son swing de six matchs sur la route avec des victoires contre Washington et l’Indiana, mais il semble qu’une glissade des cinq têtes de série dans les matchs de play-in est presque inévitable.

18. Pélicans (22-28, LW 18). Les blessures de Zion Williamson, Josh Hart et Brandon Ingram ont ralenti la poussée des séries éliminatoires à la Nouvelle-Orléans – les Pélicans ont perdu 3 sur 4 et maintenant le calendrier se complique avec Brooklyn et Philadelphie. Pour aider à combler les lacunes, les pélicans ont signé Isaiah Thomas, et à son premier match, il a terminé avec 10 points et quelques passes décisives lors d’une première sortie solide sur un court de la NBA en 14 mois.

19. Pacers (22-27, LW 21). Pas de Malcolm Brogdon (hanche), pas de Domantas Sabonis (cheville), et bien sûr pas de T.J. Warren (absent pour la saison avec une blessure au pied) a les Pacers à la recherche d’une attaque et ayant perdu 3 sur 4. L’Indiana occupe une place solide en tant que neuvième tête de série dans l’Est – trois matchs contre Toronto, 11, mais trois matchs derrière Miami, six têtes de série – mais ils doivent être en bonne santé pour grimper au classement et assurer leur position.

20. Guerriers (24-27, LW 17). Lorsque Stephen Curry est sur le terrain, les Warriors ont une note offensive de 113,9, juste légèrement au-dessus de la moyenne de la ligue. Lorsque Curry est hors du terrain, cela tombe à 102,6, la pire infraction de la NBA de loin. Draymond Green fournit un peu de jeu, Kelly Oubre et Andrew Wiggins fournissent quelque chose, mais cela nécessite toujours des choses comme Curry abandonnant 41 pour battre les Bucks (qui étaient sans Antetokounmpo).

21. Rapaces (20-31, LW 24). Toronto devrait être meilleur que cela – ils ont le différentiel de points d’une équipe autour de 0,500, pas une qui n’a besoin de quelques victoires et d’un peu d’aide pour entrer dans les matchs de play-in dans l’Est. Il y a eu des blessures et des problèmes de COVID-19 qui ont secoué la saison de Toronto, mais le plus gros problème est que ce n’est pas une bonne équipe dans l’embrayage – ils ont perdu 10 matchs d’embrayage d’affilée (à moins de cinq points dans les cinq dernières minutes). Toronto se dirige maintenant vers une séquence clé de matchs (Chicago, à Cleveland, à New York) si elle veut se frayer un chemin en séries éliminatoires.

22. Bulls (21-28, LW 22) .Nikola Vucevic a enregistré des chiffres depuis son arrivée aux Bulls – 22,7 points et 11 rebonds par match, tirant 35,7% de trois – mais ils ne se sont pas traduits par une victoire car Chicago a abandonné son premier quatre avec lui dans l’alignement. Maintenant, les Bulls ont remporté leurs deux derniers matchs, y compris en battant Brooklyn, et sont maintenant sur la route pour quatre autres alors qu’ils font une poussée en séries éliminatoires. Zach LaVine et Vucevic ont commencé à ressembler à ce que le front-office des Bulls espérait lors des récentes victoires, mais Lauri Markkanen sur les trois se révèle étrange.

23. Rois (22-29, LW 19). Aussi frustrant que les choses soient devenues à Sacramento – les Kings en ont perdu quatre de suite et ont une montée en montée juste pour faire les matchs de play-in – il vaut la peine de se rappeler à quel point Tyrese Haliburton a été bon en tant que recrue. Il a en moyenne 13,1 points et 5,1 passes décisives par match, mais ce qui a surpris, c’est à quel point son tir a été bon (41,8% sur trois) et à quel point il est déjà un solide gestionnaire de balle pick-and-roll. Les Kings ont leur zone arrière avec Haliburton et De’Aaron Fox, il ne reste plus qu’à tout construire autour d’eux.

24. Pistons (14-36 LW 25). Pour une équipe essayant de comprendre ce qu’elle a pour l’avenir et essayant de construire, récupérer Killian Hayes d’une blessure de trois mois est énorme. Les Pistons ont également appris récemment qu’Hamidou Diallo leur semblait un bon choix (un très efficace 12,8 points par match depuis son arrivée d’Oklahoma City), mais cela est arrivé alors que Jerami Grant a connu une période difficile avec son jeu. Les Pistons ont un calendrier brutal pour les prochaines semaines.

25. Assistants (17-32 LW 23). La recrue Deni Avdija s’est avérée être beaucoup plus projetée que polie cette saison, ressemblant à un gars qui a besoin de développement et pas le gars plus prêt pour la NBA qu’il était censé être. Avdija marque en moyenne 6,3 points et 4,8 rebonds par match, et tire 31,4% sur trois. Il a encore beaucoup de temps pour se développer, mais il s’inscrit dans la longue lignée des joueurs de Washington qui n’ont pas tenu sa promesse.

26. Tonnerre (20-30, LW 26). Le Thunder a perdu 6 sur 7, ce qui n’est pas une surprise avec Shai Gilgeous-Alexander manquant de temps en raison de blessures et Al Horford a fermé pour la saison. Cela dit, donnez à l’entraîneur de première année Mark Daigneault un certain crédit pour avoir amené sa jeune équipe à jouer dur et à rivaliser tous les soirs, mais malgré les frustrations de certains fans de Thunder, ils sont en mode tank.

27. Magie (17-33, LW 29). Orlando n’est pas vraiment tankiste parce qu’ils obtiennent un jeu solide de leurs grands hommes. Chuma Okeke joue 30 minutes par nuit et a marqué au moins 14 points en 6 matchs sur 7. Wendell Carter Jr. a débuté à l’arrière de la ligne à Orlando, mais s’est frayé un chemin dans la formation de départ lors des derniers matchs et compte en moyenne 15 points et 9,4 passes décisives par match depuis son retour des Bulls à la date limite.

28. Cavaliers (18-32, LW 27). L’attaque de Cleveland a été terrible toute la saison (29e de la ligue), mais elle s’est aggravée ces derniers temps – 4,1 pour 100 possessions, pire au cours de leurs sept derniers matchs (les Cavs ont 2-5 dans ces matchs). Cleveland a donné à la recrue Isaac Okoro de lourdes minutes toute la saison et cela commence à payer plus – il a été solide et s’améliore en défense, mais il a eu deux matchs offensifs solides ces derniers temps qui devraient donner de l’espoir aux fans.

29. Timberwolves (13-38, LW 28). Karl-Anthony Towns dit qu’il ne poursuit plus les statistiques, il poursuit les victoires – mais l’homme a mis en place des lignes de statistiques de monstres ces derniers temps. Il marque en moyenne 30,7 points et 14,3 rebonds par match en avril, avec un pourcentage de tir réel supérieur à la moyenne de 59,4. Ce n’est pas son score, c’est sa défense et d’autres aspects de son jeu qui feront monter les Timberwolves. Anthony Edwards continue de faire des progrès pour les Timberwolves, même s’il a un long chemin à parcourir pour commencer à gagner.

30. Rockets (13-37, LW 30). Le seul point positif pour Houston cette saison est le jeu de la recrue Jae’Sean Tate, qui a commencé 38 matchs, marque en moyenne 10,9 points par match, joue une solide défense et est sur le point de faire partie de l’équipe NBA All-Rookie. Les blessures de John Wall, Eric Gordon, David Nwaba et Dante Exum ont laissé la zone arrière des Rockets en désavantage numérique, et ils ont simplement renoncé à Ben McLemore (qui est maintenant avec les Lakers).

Classement NBA Power: les Suns passent à la deuxième place alors que West domine le top cinq apparu à l’origine sur NBCSports.com

DENVER (AP) Nikola Jokic a récolté 25 points, 10 passes et neuf rebonds pour aider les Denver Nuggets à battre les San Antonio Spurs 106-96 mercredi soir. Jokic a raté de peu son 13e triple-double de la saison. Les Nuggets en ont remporté sept d’affilée et n’ont pas encore perdu en six matchs depuis qu’Aaron Gordon et JaVale McGee sont arrivés dans le cadre d’accords commerciaux.

Vous cherchez des équipes à soutenir pour l’ardoise NBA de ce soir? Découvrez ce que disent nos prédictions de jeu, qui font partie de nos outils de paris NBA 2021. (Ron Chenoy-USA TODAY Sports)

La star des Golden State Warriors, Draymond Green, a déclaré qu’il était fatigué de voir des athlètes féminines « se plaindre » du manque de salaire.

Olynyk (10 points, 18 rebonds) et Christian Wood (22 points, 10 rebonds) ont chacun eu des doubles-doubles, tandis que John Wall a marqué un sommet de 31.

L’impact du portail de transfert se fait sentir plus que jamais dans le football universitaire et le basket-ball universitaire de nos jours, et le programme de football des Michigan Wolverines a également enduré sa colère ces derniers temps… en particulier dans le premier.

Après avoir réduit sa liste de destinations de transfert potentielles vers l’Arkansas et l’USC plus tôt cette semaine, l’ancien garde de Miami, en Floride, Chris Lykes a finalement annoncé qu’il jouerait pour les Razorbacks mercredi. «Chris est un gardien dynamique et éprouvé qui a excellé dans l’ACC», a déclaré l’entraîneur-chef Eric Musselman. Mis à l’écart la majeure partie de l’année en raison d’une blessure à la cheville, Lykes était une sélection All-ACC de pré-saison et est apparu dans seulement deux matchs, mais a enregistré des chiffres monstres avec les Hurricanes.

L’ancien joueur de basketball des Michigan Wolverines et l’actuel attaquant et tireur d’élite de Miami Heat, Duncan Robinson, continue d’établir des records en NBA. Ancien joueur autonome non repêché, Robinson est devenu le joueur le plus rapide à abattre 450 trois points en carrière lors d’une victoire contre les Cavaliers de Cleveland le 3 avril. , respectivement.

Le garde des agents libres Cody Wichmann a visité les Seahawks de Seattle mercredi, selon Mike Garafolo du NFL Network. Wichmann est le troisième garde que les Seahawks ont jeté un coup d’œil cette semaine avec Chance Warmack et Danny Isidora. Wichmann n’a pas joué dans la NFL la saison dernière après une course de deux ans avec les Cowboys de Dallas [plus]

Les Seahawks accueillent quelques monteurs de lignes offensifs – les gardes Chance Warmack et Danny Isidora sont en visite à Seattle.

Kevin Durant est revenu d’une absence de 23 matchs pour déclencher la moitié la plus explosive de Brooklyn de la saison, terminant avec 17 points et un tir parfait dans la déroute 139-111 des Nets des Pélicans de la Nouvelle-Orléans mercredi soir.

Bien que Maya Rudolph soit un nom familier depuis qu’elle a joué dans Saturday Night Live en 2000, elle garde ses quatre gamins – qu’elle partage avec son partenaire, Paul Thomas Anderson – hors des projecteurs. Bien qu’elle n’ait pas publié de clichés de ses enfants sur les réseaux sociaux, Maya a été honnête à propos de ses expériences parentales dans le passé.

Kevin Durant est revenu dans les Brooklyn Nets mercredi soir après avoir raté 23 matchs avec un ischio-jambier gauche tendu. Durant figurait à l’origine dans la formation de départ contre la Nouvelle-Orléans, mais les Nets ont mis à jour la liste pour éliminer Durant quelques minutes avant le match. L’entraîneur Steve Nash a déclaré que les Nets seraient prudents avec Durant à son retour et n’avaient pas l’intention de l’envoyer jouer 35 minutes.

Brooklyn a accueilli à nouveau son meneur vedette, mais il a aggravé sa blessure aux ischio-jambiers et n’a plus de calendrier pour un retour. (Rick Osentoski-USA TODAY Sports)

Après avoir raté 23 matchs avec une tension aux ischio-jambiers, l’attaquant des Nets Kevin Durant a finalement fait son retour au sol mercredi soir contre les Pélicans de la Nouvelle-Orléans.

Ref: https://sports.yahoo.com

QU’EN PENSEZ-VOUS?

[comment]

PUB

Laisser un commentaire, votre avis compte!

[gs-fb-comments]

Laisser un commentaire, votre avis compte!

Laisser un commentaire, votre avis compte!