Ebene Magazine – 17e journée de Bundesliga: trois choses que nous avons apprises

0
4
Ebene Magazine - 17e journée de Bundesliga: trois choses que nous avons apprises

Avec des affrontements importants aux deux extrémités du tableau, cette semaine a confirmé et également réécrit certains récits importants de la Bundesliga. Alors que les matchs continuent à se dérouler rapidement en Allemagne et que la pression ne cesse de monter, nous revenons sur trois points clés de la 17e journée.

Sous le départ récent de Lucien Favre, il y avait un sentiment qu’une collection de joueurs de qualité ne se traduisait pas par une équipe de Bundesliga capable de se battre pour le titre. Malgré des signes de promesse lors des premiers matchs du règne d’Edin Terzic, les Schwarzgelben sont revenus à leurs anciennes habitudes et le Bosniaque souffre des mêmes problèmes que son prédécesseur.

La défaite de mardi soir face au Bayer Leverkusen, à la suite d’un match nul 1-1 contre l’humble Mainz 05, n’a fait que confirmer que les problèmes à Dortmund sont plus profonds que le manager. Alors que les performances des jeunes Jude Bellingham et Giovanni Reyna auront légèrement soutenu l’ambiance, ce sont les performances décevantes de piliers tels que Mats Hummels, Raphael Guerreiro et Roman Bürki qui sont les plus dommageables. Il n’est pas surprenant que la mauvaise forme de ces joueurs – tous faisant partie de l’unité défensive – ait conduit Dortmund à ne conserver qu’une seule feuille blanche au cours des onze derniers matches.

Trop souvent contre Leverkusen, le trio (entre autres) semblait inconscient tactiquement tout en démontrant également un manque de volonté et de combat. Il est également douloureusement évident qu’ils comptent trop sur Erling Haaland; tout simplement si Haaland ne joue pas bien, Dortmund ne le fait pas.

On se demande combien de responsabilités le noyau établi à Dortmund doit assumer au lieu de chercher à rejeter la faute ailleurs.

Le penalty manqué de Krzysztof Piatek au début de leur raclée 3-0 contre le TSG Hoffenheim a plutôt fait chavirer l’ambiance autour du Hertha Berlin en ce moment. Il y a beaucoup de promesses, mais pas de récompense. Pour une équipe qui a dépensé près de 150 millions d’euros en transferts au cours des deux dernières saisons, s’asseoir à seulement deux places au-dessus de la zone de relégation ne sera certainement pas conforme aux attentes. Une combinaison de recrutement médiocre, de changements de direction et d’ineptie tactique a transformé Hertha en quelque chose de plus proche de la risée que le «  Big City Club  » qu’ils ont essayé de changer de marque.

Alors que les performances sur le terrain ont laissé beaucoup à désirer (notamment dans ce match), il est indéniable que les bouleversements constants en dehors du terrain n’ont pas aidé les choses. Parallèlement à toute la controverse provoquée par le nouvel investisseur Lars Windhorst, cette perte a suscité une nouvelle indignation chez le directeur sportif Michael Preetz, à tel point qu’il y aura une manifestation de fans contre le joueur de 53 ans avant leur match de samedi contre le Werder Brême.

Le feuilleton en cours qu’est Hertha Berlin a besoin de quelques épisodes positifs pour aider le club à échapper à la tourmente actuelle.

Malgré les performances animées des deux équipes le week-end dernier, les matches de milieu de semaine n’ont guère apporté d’espoir pour Schalke 04 et Mayence 05 puisqu’ils se retrouvent désormais huit points derrière le 16e FC Köln. On leur présente vraiment une montagne à gravir s’ils veulent rêver de rester dans la division.

Ce fut un chagrin total pour les Royal Blues alors qu’ils succombaient à la défaite lors de leurs six points cruciaux contre Köln dans les braises mourantes de la prolongation. Pas même un autre but de Matthew Hoppe ne pourrait sauver Schalke cette fois-ci, qui a maintenant l’air de se résigner en 2. Bundesliga. Il pourrait pourtant y avoir de la vie dans le géant déchu.

Le nouveau venu Klass-Jan Huntelaar, qui ne figurait pas dans le match, a déclaré par la suite: « J’ai vu une bonne équipe en seconde période, si on joue 17 matchs comme ça, on a un bon choix pour sortir. »

Si Schalke trouve l’espoir d’acquérir Huntelaar et Sead Kolasinac, l’inverse est vrai pour Mayence, qui a vu cette semaine le meilleur buteur Jean-Philippe Mateta partir pour Crystal Palace. Le fait que l’équipe de Bo Svensonn n’ait pas encore remporté de match à domicile n’est pas une bonne lecture, ce qui devra donc changer rapidement pour se donner une chance de conserver son statut de Bundesliga.

Ref: https://www.vavel.com

QU’EN PENSEZ-VOUS?

[comment]

Partners:

Journal D’Afrique (https://www.journaldafrique.com/)

Ebene News (https://www.ebenenews.com/)

Laisser un commentaire, votre avis compte!

[gs-fb-comments] [comment-form]