Direct Coronavirus : la Moselle bientôt en « zone rouge », Voici ce qu’il faut retenir des annonces du préfet

    0
    43

    La préfet de la Moselle Laurent Touvet doit prendre la parole ce vendredi 16 octobre 2020 après une flambée des cas de Covid-19 dans le département. Suivez notre direct.

    L’inquiétude monte dans la métropole de Metz et dans le département de la Moselle. Le Covid-19 circule de plus en plus activement dans la métropole, selon les données communiquées par l’ARS Grand Est jeudi 15 octobre 2020.

    Le taux d’incidence a flambé en une semaine. Il y est désormais affiché à 126,5 cas pour 100 000 habitants sur la semaine du 5 au 11 octobre. La semaine précédente, il était de 68. Pour la Moselle, ce taux est de 90,6, et donc au-dessus du seuil d’alerte.

    14h : « Tout faire pour éviter le couvre-feu à Metz »

    « Nous sommes loin dans les chiffres pour l’instant mais cela ne veut pas dire qu’on n’est loin dans le temps » de la mise en place d’un couvre feu notamment à Metz, explique le préfet.

    13h45 : Fin de la conférence de presse

    « La situation s’est brutalement dégradée », a assuré le préfet en citant les taux d’incidence qui augmentent dans le département de la Moselle et dans la métropole de Metz.

    Le port du masque obligatoire le sera dans toute la ville de Metz et « dans le centre-ville » de Thionville dès ce samedi ou lundi.

    Il y a des exceptions à l’organisation des manifestations de plus de 6 personnes : les manifestations revendicatrices peuvent se tenir tout comme les funérailles en portant obligatoirement le masque.

    13h45 : Des restrictions d’accès à certains établissements si la situation s’aggrave

    « Si nous constatons une hausse du nombre de cas positifs, il peut y avoir d’autres restrictions comme les restrictions d’accès à certains commerces », prévient le préfet « qui ne veut pas en arriver là ».

    « On fait appel à la responsabilité des clients pour qu’ils mettent leurs noms sur les cahiers des restaurants », a demandé le préfet de Moselle.

    13h40 : « Il y aura des contrôles sur la voie publique et dans certains établissements »

    Le préfet prévient qu’il y aura des contrôles et des verbalisations en cas de non respect des mesures sanitaires notamment dans les villes où le masque est obligatoire.

    « Il faut que chacun respecte les gestes barrières », répète le préfet de Moselle.

    « On va passer rapidement à la verbalisation, la pédagogie ne durera pas longtemps », assure le préfet. Il cite les écoles, les campus universitaires comme lieux où il peut y avoir des contrôles de la police.

    13h35 : 75% des lits de réanimation occupés en Moselle

    En Moselle, 75% des lits de réanimation dans les hôpitaux du département sont occupés. Il y a une dizaine de cas Covid-19 parmi les malades dans les lits de réanimation. Au total, 102 lits sont occupés dont 11 exactement par des patients Covid.

    Selon Lamia Himer, déléguée territoriale de l’agence régionale de santé Grand Est, « c’est maintenant qu’il faut agir pour que tout le monde soit pris en charge dans les meilleures conditions » à l’hôpital, a-t-elle dit.

    « Il n’y a pas encore saturation des services de réanimation mais je ne suis pas devin », a-t-il dit. « En avril, nous étions les premiers à être touchés et il pouvait y avoir des évacuations vers d’autres régions mais elles sont plus atteintes que nous actuellement », met en garde le préfet.

    13h33 : Le masque obligatoire « dans toute la commune de Metz »

    13h30 : Les marchés de Noël maintenus pour l’instant

    L’événement est maintenu pour l’instant, selon le préfet qui dit que l’événement va changer de village. Il veut éviter la proximité entre les visiteurs et assure « qu’il faudra renoncer à consommer debout » pour les chalets des bars et restaurants.

    Si la situation sanitaire se dégrade, il est « possible que l’on renonce » à l’organisation des marchés de Noël de Metz, prévient le préfet.

    Il sera aussi possible de « limiter l’affluence du marché de Noël », a expliqué M. le préfet.

    13h30 : Il faut privilégier le télétravail, selon le préfet

    13h25 : « Nous ne sommes pas loin du taux d’alerte renforcé », prévient le préfet.

    « Il n’est pas impossible dans les semaines qui viennent que de nouvelles mesures soient prises » et ce « dès la semaine prochaine, c’est possible », dit le préfet.

    13h24 : Les événements de moins de 5 000 personnes peuvent toujours se tenir en Moselle

    Les événements sportifs ou les spectacles de moins de 5 000 personnes peuvent toujours se tenir dans le département avec la règle d’un siège sur deux occupé.

    Le salon agricole Agrimax est maintenu ce week-end avec un protocole sanitaire similaire à la Foire internationale de Metz.

    13h21 : La Moselle est désormais en rouge, en « alerte »

    Le département a été classé jeudi en « zone de circulation active du virus » et se classe désormais en rouge.

    La Moselle est en « alerte ». C’est le niveau 1. Puis si la situation s’aggrave, le département passera en zone d’alerte renforcée puis en zone d’alerte maximale.

    13h20 : Pas de masque obligatoire dans les communes de Forbach ou Sarreguemines

    Pour l’instant, le préfet se contente de rendre obligatoire le masque dans la ville de Metz, Montigny-lès-Metz et Thionville. Mais pas encore à Forbach ou Sarreguemines même si cette décision peut évoluer.

    13h20 : Les hôpitaux risquent d’être « débordés »

    Le préfet prévient que les hôpitaux peuvent être débordés dans la région si le nombre de cas ne baisse pas dans les prochaines semaines.

    Cette fois « nous ne pourrons pas compter sur la solidarité des autres territoires » puisque les autres régions sont aussi fortement touchées par le Covid-19.

    13h17 : « On ne pouvait pas laisser courir des milliers de personnes sans masque »

    Le préfet a justifié l’annulation du marathon de Metz qui devait se dérouler ce week-end.

    « On ne pouvait pas laisser courir des milliers de personnes sans masque pendant des heures », a-t-il indiqué.

    13h15 : Le port du masque obligatoire va être élargi à Metz, Montigny-lès-Metz, et Thionville

    « Il y a un mois, j’ai rendu le port du masque obligatoire dans le centre-ville de Metz », a rappelé le préfet.

    Le préfet veut étendre le masque obligatoire dans toute la commune de Metz et de Montigny-lès-Metz. A Thionville, seul le centre-ville pourrait être concerné. Des discussions sont en cours avec les maires.

    Le préfet va trancher ce vendredi soir.

    13h15 : La conférence de presse a débuté

    Le préfet de la Moselle, Laurent Touvet, est accompagné de Lamia Himer, déléguée territoriale de l’agence régionale de santé Grand Est.

    13h : La conférence de presse du préfet va bientôt débuter

    10h15 : « Je ne peux pas garantir » la tenue du marché de Noël

    « On continue la discussion pour imaginer des solutions, mais je ne peux pas garantir maintenant s’il pourra se tenir », a aussi annoncé le préfet sur France Bleu à propos des marchés de Noël de Metz qui doivent débuter en novembre.

    Il n’y aura pas de chalets sur la place Saint-Jacques et pas de grande roue comme nous l’avions déjà annoncé mais une grande tour panoramique sera déployée.

    Le marché de Noël de Metz (Moselle) va beaucoup évoluer en 2020.
    Le marché de Noël de Metz (Moselle) va beaucoup évoluer en 2020. (©Ville de Metz)

    10h10 : « Nous entrons dans une zone dangereuse »

    Avant de tenir sa conférence de presse, le préfet était l’invité de France Bleu ce matin.

    « La situation s’est subitement dégradée depuis une dizaine de jours, nous entrons dans une zone dangereuse, qui nécessite des mesures énergiques. Nous entrons en zone rouge, nous avons été classés jeudi en zone de vulnérabilité élevée, ensuite il y a plusieurs degrés dans les zones rouges. Quand nous serons à 150, ce sera l‘alerte renforcée et il y aura sans doute de nouvelles mesures à prendre », a-t-il dit.

    9h : Le marathon de Metz annulé ce week-end

    Le préfet a également décidé d’annuler le marathon de Metz qui devait se tenir ce week-end avec la course principale dimanche. Des milliers de participants étaient attendus.

    L’Etat a motivé sa décision d’annulation à cause de la dégradation soudaine de la situation sanitaire dans la métropole.


    SOURCE: https://www.w24news.com

    QU’EN PENSEZ-VOUS?

    Abonnez-vous à notre chaîne Youtube en cliquant ici

    Vidéo du jour: De la cocaïne retrouvée dans une école maternelle de Seine Saint Denis, deux enfants hospitalisés

    Laisser un commentaire, votre avis compte!

    [gs-fb-comments]

    Laisser un commentaire, votre avis compte!